• Accompagnement régional
  • Les entreprises Usine du Futur
  • Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Usine du Futur
  • Accompagnement régional
  • Les entreprises Usine du Futur
  • Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Usine du Futur

COPELECTRONIC


Xavier Echaïd est PDG de Copelectronic, une entreprise qui fait 18 millions de chiffre d’affaires, spécialisée dans l’assemblage électrique, électronique et aéronautique. Elle compte aujourd’hui 90 salariés.

Parlez-nous du programme Usine du futur

Nous sommes rentrés dans le programme il y a 3 ans, au tout début du programme. Nous avons été accompagnés dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment et de l’acquisition de nouvelles machines pour un budget global de 5 millions d’euros environ.

Qu’avez-vous mis en place dans les ateliers ? Qu’est-ce qui a changé récemment ?

L’atelier en lui-même a changé puisque nous sommes passés de deux sites à un seul, passant d’une surface totale de 2 500 m² à 4 200 m² d’ateliers. Nous avons également investi dans de nouvelles machines, notamment dans un robot de coupe-dénudage-sertissage « full automatique », dans des chaînes d’assemblage plus ergonomiques pour réduire les TMS (troubles musculo-squelettiques)  et dans des Kardex (système automatisé de stockage et de distribution) pour supprimer les manutentions lourdes. Ce sont les pièces qui viennent à l’opérateur et plus l’inverse.

Comment s’est passée l’appropriation des nouveaux outils par le personnel ?

L’appropriation des nouveaux outils a été plutôt facile, sauf pour le Kardex, car c’était la première fois que nous interfacions ces systèmes avec notre informatique. On a eu quelques écueils pendant 3 mois, depuis tout est rentré dans l’ordre.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Développement en aéronautique avec tous les outils liés : marquage laser et acquisition d’une nouvelle ligne d’assemblage électronique plus performante.

En savoir plus Copelectronic