• Les entreprises Usine du Futur
  • Usine du Futur
  • Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Accompagnement régional
  • Les entreprises Usine du Futur
  • Usine du Futur
  • Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Accompagnement régional

Groupe Voltaire


Xan Irazoqui, au cours de ses études auprès de l’école d’ingénieur de l’ESTIA, s’est spécialisé dans la production, lors de son alternance au sein du Groupe  Voltaire. Il est aujourd’hui le responsable de production de l’entreprise.

Vous avez bénéficié du programme Usine du futur avant votre déménagement à Bidart début 2017. Que vous a apporté le programme ?

Beaucoup de choses. On était très à l’étroit à Bassussarry, donc c’était très compliqué d’avoir les niveaux de production dont on avait besoin. On était contraint par l’espace et les ressources disponibles. Le programme Usine du futur nous a alors permis d’optimiser les choses, avec notamment la mise en place d’un management visuel pour mieux organiser la production dans un espace restreint et encombré.

Vous avez également mis en place des rituels avec les salariés : les V15, V60…

Oui, ces rituels s’inscrivent dans le management visuel de la performance. Ce sont des points de 15 ou 60 minutes qui nous permettent de faire remonter les informations et de traiter au plus vite les problèmes pour optimiser la production.

Comment ça s’est passé du côté des salariés ? Ont-ils apprécié ces nouveautés ?

La grosse majorité a vite adhéré au projet, les autres ont mis un peu plus de temps, mais tout le monde en voit les bénéfices aujourd’hui. Par exemple, auparavant les problèmes étaient remontés, mais n’étaient pas pris en charge. Les salariés étaient démotivés, car ces problèmes n’étaient jamais résolus. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, ce qui permet aux opérateurs de retrouver leur motivation et la confiance envers leur hiérarchie.

Quelle est la suite ? Il y a des projets d’amélioration en cours ?

On va complètement changer notre façon de produire. Nous sommes aujourd’hui en flux poussé, on va passer en flux tiré et réduire tous nos encours. Ça fait 7 ans que l’on produit d’une certaine façon et d’ici 2 mois, on va changer complétement notre manière de faire. C’est un gros challenge qui fait peur à certains mais qui motivent ceux qui ont envie que ça bouge !

En savoir plus sur Groupe Voltaire