• Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Usine du Futur
  • Accompagnement régional
  • Les entreprises Usine du Futur
  • Entrer dans le dispositif Usine du Futur
  • Usine du Futur
  • Accompagnement régional
  • Les entreprises Usine du Futur

La Nouvelle-Aquitaine, berceau de l’Usine du Futur

Pionnière de la dynamique “Nouvelle France Industrielle” la Nouvelle-Aquitaine a une double ambition.

Avec le lancement en février 2014 du programme régional Usine du Futur, la Nouvelle-Aquitaine souhaite redonner des marges de manœuvre aux entreprises en les accompagnant vers l’excellence opérationnelle, puis, soutenir la transition vers l’usine numérique et connectée.

Il s’agit donc d’un processus progressif sur une échelle de temps de 10 ans.

Un coup de fouet sur la productivité

Pour la plupart des petites et moyennes entreprises (PME) et entreprises de taille intermédiaire (ETI), cœur de cible de cette action, l’usine numérique et connectée est encore loin. Pourtant, c’est grâce au dispositif Usine du Futur qu’elles en prennent progressivement le chemin. La Région a mobilisé ses équipes auprès des entreprises qui souhaitent améliorer leurs performances et qui sont à la recherche d’un nouveau modèle.

Un diagnostic est réalisé dans les entreprises volontaires, portant sur leurs besoins en termes de technologie, d’organisation, de formation et de conditions de travail. La Région soutient les projets issus de cette évaluation. Cette approche est au cœur d’un modèle de développement économique qui booste la productivité. Par exemple, Safran Helicopter Engines à Bordes (64), première industrie à en avoir bénéficié, l’a vue s’accroître de 50%.

L’Usine du Futur en quelques chiffres

L’Usine du Futur n’est pas juste un projet. C’est avant toute chose une mise en application pratique, sur le terrain, au plus près des acteurs et des chefs d’entreprises industrielles. L’ambition de faire de la région Nouvelle-Aquitaine le leader de cette révolution, appelle des résultats concrets et significatifs.
Fin 2016, la Région peut se prévaloir d’un bilan très positif :

  • 300 entreprises ont été retenues en Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre d’Appels à Manifestation d’Intérêt (AMI). Le lancement du nouvel AMI a eu lieu le 1er janvier 2017 grâce auquel 100 nouvelles entreprises seront sélectionnées
  • 242 diagnostics ont été effectués à ce jour
  • 32,2 M€ de subventions ont été engagés pour 162 entreprises
  • Sur les 300 entreprises engagées dans le programme Usine du Futur, 50% d’entre elles ont moins de 50 salariés et 80% ont moins de 150 salariés
  • Elles emploient 34 000 salariés et réalisent plus de 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 83 % des entreprises sélectionnées oeuvrent dans le secteur de l’industrie
  • 600 entreprises devraient bénéficier du dispositif d’ici 2020

« J’ai décidé que notre région allait faire en sorte de ne pas laisser le bénéfice de l’Usine du futur aux grands groupes seulement. La région avance sur le sujet, avec ses moyens et ceux de l’Europe » affirme Alain Rousset lors du Séminaire Usine du Futur du 5 juin 2015 organisé chez Lectra (Cestas, 33).

Cette entreprise de 1 470 salariés propose des solutions de découpe de matériaux souples. Lectra a fait « de l’Usine du Futur sans le savoir ». Pour continuer à produire en France, elle repense entièrement son outil productif et son positionnement marché et renforce son site R&D. Aujourd’hui, ses coûts de production sont inférieurs à ceux de ses concurrents qui produisent en Chine et l’entreprise a su fidéliser ses clients grâce à la qualité.