Souvent synonyme de stress pour les salariés et les dirigeants, la cadence de production est un point névralgique dans la chaîne de production. Quand il s’agit d’accroître cette cadence, le risque d’un mal-être au travail est encore plus évident. Chez i2S à Pessac, il n’en a rien été avec le plan Usine du Futur.

I2S-logoi2S (Pessac, 33), spécialiste de la vision numérique haute qualité a lancé le plan Usine du Futur depuis décembre 2015. Dans la perspective d’une montée en cadence de production, liée au lancement de sa sonde endobuccale Condor, elle étend la démarche “lean durable” 2 ans plus tôt, avec deux axes principaux :

 

  • La ligne de production elle-même : organisation des flux, rationalisation des postes, diminution des temps d’étape, résorption des goulots d’étranglement, équilibrage global de ligne.
  • Le volet humain : quatre ressources d’i2S sont déjà “lean” et six autres vont se former à cette méthode de production intégrant le bien-être des collaborateurs dans leur quotidien au travail.

« Depuis que le plan Usine du futur est appliqué chez i2s, Christophe Lacroix, Directeur Optronics Devices, affirme que « nous produisons mieux et plus, dans une meilleure sérénité : les salariés dédiés à la sonde nous accueillent avec la banane. Préalablement, il y avait du stress, une rupture dans le flux, un truc qui manque, des en-cours qui s’accumulent à un endroit et personne pour les traiter, des questionnements sur les tâches quotidiennes à traiter ou pas. Tout cela est très anxiogène, que ce soit pour l’opérateur ou les responsables de ligne. »

Le lean durable apporte de l’épanouissement dans le travail même dans des tâches répétitives, car les salariés sont fiers de la qualité du travail réalisé.
Christophe résume :

« Quand vous êtes fiers de ce que vous faites, vous êtes beaucoup plus efficaces et garants de la qualité que quand vous travaillez dans le stress et l’anxiété ! »

En savoir plus sur i2S dans le cadre d’Usine du Futur